schliessen

Filtern

 

Bibliotheken

Le sol milieu vivant, un territoire qui reste à découvrir et à valoriser

Le sol, théâtre de nombreuses transformations initiées par des organismes vivants, voit son fonctionnement perturbé par les pratiques de l’agriculture intensive. C’est le cas notamment du cycle de l’azote qui est fortement modifié par les apports massifs de fertilisants azotés de synthèse et ceci au... Full description

Journal Title: Oléagineux 2000, Vol.7 (6), p.490-493
Main Author: Cleyet-Marel Jean-Claude
Other Authors: Hinsinger Philippe
Format: Electronic Article Electronic Article
Language: English
Subjects:
sol
Quelle: Alma/SFX Local Collection
Publisher: John Libbey Eurotext
ID: ISSN: 1258-8210
Zum Text:
SendSend as email Add to Book BagAdd to Book Bag
Staff View
recordid: cdi_doaj_primary_oai_doaj_org_article_f72618ed8cee47529c8d789bf700c51e
title: Le sol milieu vivant, un territoire qui reste à découvrir et à valoriser
format: Article
creator:
  • Cleyet-Marel Jean-Claude
  • Hinsinger Philippe
subjects:
  • azote
  • fats
  • fixation de l’azote
  • matière organique
  • Oils
  • qualité biologique des sols
  • rhizosphère
  • sol
  • waxes
ispartof: Oléagineux, 2000, Vol.7 (6), p.490-493
description: Le sol, théâtre de nombreuses transformations initiées par des organismes vivants, voit son fonctionnement perturbé par les pratiques de l’agriculture intensive. C’est le cas notamment du cycle de l’azote qui est fortement modifié par les apports massifs de fertilisants azotés de synthèse et ceci au détriment de la fixation biologique dont le potentiel est de moins en moins valorisé. Globalement, l’utilisation de fertilisants chimiques et de pesticides a conduit à minimiser et à négliger le potentiel biologique des sols. L’évaluation de la qualité des sols devra désormais intégrer la composante biotique et les mesures biologiques devront passer dans la pratique courante pour compléter les analyses physico-chimiques traditionnelles. Une meilleure valorisation du potentiel naturel des sols passera très certainement par une meilleure maîtrise des interactions dans la rhizosphère, lieu privilégié de rencontre entre la plante et les micro-organismes du sol.
language: eng
source: Alma/SFX Local Collection
identifier: ISSN: 1258-8210
fulltext: fulltext
issn:
  • 1258-8210
  • 1950-697X
  • 2257-6614
url: Link


@attributes
NO1
SEARCH_ENGINEprimo_central_multiple_fe
SEARCH_ENGINE_TYPEPrimo Central Search Engine
RANK1.3517321
LOCALfalse
PrimoNMBib
record
control
sourceidopenaire_doaj_
recordidTN_cdi_doaj_primary_oai_doaj_org_article_f72618ed8cee47529c8d789bf700c51e
sourceformatXML
sourcesystemPC
sourcerecordidoai:dnet:doajarticles::9e82cd4f97ab91a746b364a393c8a2a4
originalsourceidFETCH-LOGICAL-d1964-d71fffca1adbbf813416875040fd4dad84600182318298dd2e81e3c061b64aa03
addsrcrecordideNpVzztOxDAQBmALgQQslPQ-AFnGj8R2iRAvsYIGJLpoYo-RUViDk12J29ByDi5GWGgoRv_oLz7NMHYkYC6gFifZ93MJAHPQDrbYnnA1VI0zj9vTLmtbWSlgl-0PwzOAqm0Ne-xmQXzIPX9JfaIVX6c1LsdjvlrykUpJY06F-Nsq8ULDSPzrg4evT59X65IKp_GnWGOfSxqoHLCdiP1Ah385Yw8X5_dnV9Xi7vL67HRRBeEaXQUjYoweBYaui1YoLRpratAQgw4YrG4AhJVqGmdDkGQFKQ-N6BqNCGrGrn_dkPG5fS3pBct7mzG1myKXpxbLmHxPbTSyEZaC9UTa1NJ5G4x1XTQAvp7YGbv9tfIrLXF69r-3pHGD_nlD68hKH3R0Bjsn0OimU9NVyilvUaJW3wdVeJs
sourcetypeOpen Website
isCDItrue
recordtypearticle
display
typearticle
titleLe sol milieu vivant, un territoire qui reste à découvrir et à valoriser
sourceAlma/SFX Local Collection
creatorCleyet-Marel Jean-Claude ; Hinsinger Philippe
creatorcontribCleyet-Marel Jean-Claude ; Hinsinger Philippe
descriptionLe sol, théâtre de nombreuses transformations initiées par des organismes vivants, voit son fonctionnement perturbé par les pratiques de l’agriculture intensive. C’est le cas notamment du cycle de l’azote qui est fortement modifié par les apports massifs de fertilisants azotés de synthèse et ceci au détriment de la fixation biologique dont le potentiel est de moins en moins valorisé. Globalement, l’utilisation de fertilisants chimiques et de pesticides a conduit à minimiser et à négliger le potentiel biologique des sols. L’évaluation de la qualité des sols devra désormais intégrer la composante biotique et les mesures biologiques devront passer dans la pratique courante pour compléter les analyses physico-chimiques traditionnelles. Une meilleure valorisation du potentiel naturel des sols passera très certainement par une meilleure maîtrise des interactions dans la rhizosphère, lieu privilégié de rencontre entre la plante et les micro-organismes du sol.
identifier
0ISSN: 1258-8210
1EISSN: 1950-697X
2EISSN: 2257-6614
3DOI: 10.1051/ocl.2000.0490
languageeng
publisherJohn Libbey Eurotext
subjectazote ; fats ; fixation de l’azote ; matière organique ; Oils ; qualité biologique des sols ; rhizosphère ; sol ; waxes
ispartofOléagineux, 2000, Vol.7 (6), p.490-493
lds50peer_reviewed
oafree_for_read
links
openurl$$Topenurl_article
openurlfulltext$$Topenurlfull_article
thumbnail$$Usyndetics_thumb_exl
search
creatorcontrib
0Cleyet-Marel Jean-Claude
1Hinsinger Philippe
title
0Le sol milieu vivant, un territoire qui reste à découvrir et à valoriser
1Oléagineux
descriptionLe sol, théâtre de nombreuses transformations initiées par des organismes vivants, voit son fonctionnement perturbé par les pratiques de l’agriculture intensive. C’est le cas notamment du cycle de l’azote qui est fortement modifié par les apports massifs de fertilisants azotés de synthèse et ceci au détriment de la fixation biologique dont le potentiel est de moins en moins valorisé. Globalement, l’utilisation de fertilisants chimiques et de pesticides a conduit à minimiser et à négliger le potentiel biologique des sols. L’évaluation de la qualité des sols devra désormais intégrer la composante biotique et les mesures biologiques devront passer dans la pratique courante pour compléter les analyses physico-chimiques traditionnelles. Une meilleure valorisation du potentiel naturel des sols passera très certainement par une meilleure maîtrise des interactions dans la rhizosphère, lieu privilégié de rencontre entre la plante et les micro-organismes du sol.
subject
0azote
1fats
2fixation de l’azote
3matière organique
4Oils
5qualité biologique des sols
6rhizosphère
7sol
8waxes
issn
01258-8210
11950-697X
22257-6614
fulltexttrue
rsrctypearticle
creationdate2000
recordtypearticle
recordideNpVzztOxDAQBmALgQQslPQ-AFnGj8R2iRAvsYIGJLpoYo-RUViDk12J29ByDi5GWGgoRv_oLz7NMHYkYC6gFifZ93MJAHPQDrbYnnA1VI0zj9vTLmtbWSlgl-0PwzOAqm0Ne-xmQXzIPX9JfaIVX6c1LsdjvlrykUpJY06F-Nsq8ULDSPzrg4evT59X65IKp_GnWGOfSxqoHLCdiP1Ah385Yw8X5_dnV9Xi7vL67HRRBeEaXQUjYoweBYaui1YoLRpratAQgw4YrG4AhJVqGmdDkGQFKQ-N6BqNCGrGrn_dkPG5fS3pBct7mzG1myKXpxbLmHxPbTSyEZaC9UTa1NJ5G4x1XTQAvp7YGbv9tfIrLXF69r-3pHGD_nlD68hKH3R0Bjsn0OimU9NVyilvUaJW3wdVeJs
startdate20001101
enddate20001101
creator
0Cleyet-Marel Jean-Claude
1Hinsinger Philippe
general
0John Libbey Eurotext
1EDP Sciences
scope
0BOBZL
1CLFQK
2DOAMJ
sort
creationdate20001101
titleLe sol milieu vivant, un territoire qui reste à découvrir et à valoriser
authorCleyet-Marel Jean-Claude ; Hinsinger Philippe
facets
frbrtype5
frbrgroupidcdi_FETCH-LOGICAL-d1964-d71fffca1adbbf813416875040fd4dad84600182318298dd2e81e3c061b64aa03
rsrctypearticles
prefilterarticles
languageeng
creationdate2000
topic
0azote
1fats
2fixation de l’azote
3matière organique
4Oils
5qualité biologique des sols
6rhizosphère
7sol
8waxes
toplevel
0peer_reviewed
1online_resources
creatorcontrib
0Cleyet-Marel Jean-Claude
1Hinsinger Philippe
collection
0OpenAIRE (Open Access)
1OpenAIRE
2DOAJ Directory of Open Access Journals
jtitleOléagineux
delivery
delcategoryRemote Search Resource
fulltextfulltext
addata
au
0Cleyet-Marel Jean-Claude
1Hinsinger Philippe
formatjournal
genrearticle
ristypeJOUR
atitleLe sol milieu vivant, un territoire qui reste à découvrir et à valoriser
jtitleOléagineux
date2000-11-01
risdate2000
volume7
issue6
spage490
epage493
pages490-493
issn1258-8210
eissn
01950-697X
12257-6614
abstractLe sol, théâtre de nombreuses transformations initiées par des organismes vivants, voit son fonctionnement perturbé par les pratiques de l’agriculture intensive. C’est le cas notamment du cycle de l’azote qui est fortement modifié par les apports massifs de fertilisants azotés de synthèse et ceci au détriment de la fixation biologique dont le potentiel est de moins en moins valorisé. Globalement, l’utilisation de fertilisants chimiques et de pesticides a conduit à minimiser et à négliger le potentiel biologique des sols. L’évaluation de la qualité des sols devra désormais intégrer la composante biotique et les mesures biologiques devront passer dans la pratique courante pour compléter les analyses physico-chimiques traditionnelles. Une meilleure valorisation du potentiel naturel des sols passera très certainement par une meilleure maîtrise des interactions dans la rhizosphère, lieu privilégié de rencontre entre la plante et les micro-organismes du sol.
pubJohn Libbey Eurotext
doi10.1051/ocl.2000.0490
oafree_for_read